Beni : "la place du journaliste n'est ni dans la tombe ni en prison" (UNPC)

Les journalistes de Beni à la mairie

L'union nationale de la presse du Congo (UNPC) section de Beni a clôturé la campagne une bougie pour la liberté de presse, ce lundi 30 août 2021.

Plusieurs journalistes se sont réunis afin de rendre hommage aux confrères péris dans différentes circonstances en province du Nord-Kivu.

Dans le memorandum remis au maire de la ville de Beni avant la fin de la journée, les journalistes ont plaidé pour leur sécurité en exercice de leur métier.

"Notre place n’est ni dans la tombe ni dans un cachot, moins encore en clandestinité, mais dans une salle de rédaction, au studio, sur un plateau, devant un micro ou un caméra", explique ce memo lu par le président de l'UNPC à Beni, Moustapha Mulonda.

Dans le chapitre des recommandations, l'UNPC appelle les autorités à "publier dans l’urgence les résultats des enquêtes après chaque atteinte à la liberté de presse à Beni identifiée au sein de notre corporation", en plus, de "disponibiliser un numéro vert au profit des journalistes en cas des menaces d’insécurité".

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *