Beni / Insécurité : Jean-Pierre Bemba brise le silence

Jean Pierre Bemba, Président du MLC/ photo tiers

La situation sécuritaire que traverse l'Est de la République démocratique du Congo, préoccupe plus d'une personne. Après que l'opposant congolais Moïse Katumbi, président du parti politique Ensemble pour le Changement ait montré sa préoccupation à cette situation en ces termes ”(…), une fois de plus, une fois de trop, notre pays est humilié, nos institutions discréditées, notre armée défiée et nos élites déshonorées.", c'est le tour de Jean-Pierre Mbemba, un autre opposant de délier sa langue.

Dans un tweet du lundi 4 janvier, parcouru par election-net.com, le Président du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et cadre de la coalition Lamuka appelle à une opération d'envergure pour mettre fin à cette insécurité qui fait des multiples tueries.

"Nous ne pouvons pas rester insensibles face aux attaques récurrentes qui gangrènent le territoire de Beni. Il devient impérieux de mener une opération d'envergure pour mettre fin à ces tueries et cette insécurité", a-t-il écrit.

Avant de poursuivre, "Nos compatriotes de Beni ont droit de vivre dignement."

Rappelons que dans son communiqué du dimanche 3 janvier, le parti de l'ancien gouverneur de la province du Katanga, Moïse Katumbi, avait précisé que l’année 2020 s’est terminée par un bain de sang le 31 décembre dans le territoire de Beni, dont le bilan été de plus ou moins, 22 civils morts après les incursions des assaillants, issus des groupes armés, dans le champ avoisinant le village de Tingwe et celui de Kamungu tout en sollicitant une solution définitive de la part des autorités congolaises.

Jean-Paul Tshimanga