Beni : "des terroristes étrangers" aux arrêts

Des présumés ADF arrêtés et présentés par l'armée à Beni

Ce dimanche 24 octobre 2021, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont procédé à la présentation des présumés combattants ADF dans la ville de Beni au Nord-Kivu.

D'après le lieutenant Antony Mualushayi, ces présumés combattants, au nombre de 14, étaient interceptés par les services de sécurité à ce mois d'octobre. Le porte-parole des opérations Sokola1 renchérit que parmi eux figurent des "terroristes étrangers".

"Ils ne sont pas des présumés, ils sont des ADF, des terroristes. Nous les avons arrêtés pendant cette période de l'état de siège précisément à ce mois d'octobre lors des opérations lancées à Mwalika.Nous avons présenté 14 combattants terroristes ADF parmi eux 6 étrangers dont des Ougandais, des Tanzaniens, des Burundais", a-t-il déclaré.

Le capitaine Antony Mualushayi salue l'accompagnement de la population qui a permis d'arrêter ces "noyaux durs des ADF". "Nous avons toujours dit, les opérations militaires se mènent ensemble. Ensemble nous formons un noyau dur que personne ne peut pénétrer", a-t-il enchaîné.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *