Beni : Des présumés trafiquants des munitions de guerre arrêtés et transférés à la prison de Ndolo à Kinshasa

Des effets militaires des présumés miliciens maï-maï/election-net.com/ Dieubon M.

13 personnes dont certains officiers des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et certains agents de l'institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et quelques civils ont été transférés à la prison centrale de Ndolo, à Kinshasa.

Arrêtées pour raison d'enquête à Beni, ces dernières sont accusées d'être une bande de trafiquants de munitions de guerre. Ces présumés trafiquants vont ainsi à Ndolo quelques jours après l'arrivée d'une délégation de la 3è zone de Défense pour appuyer les équipes des enquêteurs sur terrain.

Ci-dessous la lettre du transfert consultée par election-net.com:

Entre-temps, le maire Bakwanamaha Modeste avait souhaité que les audiences de ces présumés trafiquants de munitions de geurre soient organisées aussitôt que les enquêtes seront bouclées. Une suggestion soutenue par la société civile coordination urbaine de Beni.

La rédaction