Beni-Covid 19: Les éléments de l’ordre accusés d’arrêter illégalement les civils à Oicha

Ecouter cette information

Pendant que les autorités sont en train d’appeler la population au respect des mesures drastiques pour lutter contre le Covid 19, dans la commune rurale d’Oicha en territoire de Beni, les éléments de l’ordre sont accusés d’arrêter en cascade les civils et les incarcèrent dans une même cellule sans avoir assez d’informations sur la santé de chacun de ceux-ci.

Selon le député provincial Jean-Paul Paluku Ngahangondi qui a livré cette information à election-net.com ce dimanche 5 avril 2020, toutes ces arrestations favorisent la propagation de la pandémie dans les entités qui n’étaient pas encore touchées.

Ainsi, il appelle les concernés à revenir à la raison le plus vite possible et ne plus arrêter les innocents sous prétexte qu’ils veillent au respect des mesures drastiques prises par les autorités pour lutter contre la propagation du Coronavirus.

« En détenant une trentaine de gens dans un même cachot, même lieu sans respecter les moindres normes édictées par les équipes de la riposte contre le Covid-19 c’est plutôt favoriser la propagation de cette maladie, connaissez-vous, l’état de santé de toutes ces personnes que vous arrêtez? », s’est-il questionné avant d’interpeler ‘ces agents de l’ordre qui viseraient l’argent que doivent payer les personnes innocentes, en oubliant que parmi elles, les cas positifs peuvent exister’.

«Ce pays n’a pas de chance vraiment; Même ceux qui sont appelés agents de l’ordre, deviennent acteurs du désordre en cette période de crise sanitaire » A-t-il déploré

Prince Bagheni