Beni: Ces révélations du captif de la dernière incursion d'Oïcha.

Un jeune homme d'environ 15 ans a été arrêté par les services de sécurité lors de la récente incursion des hommes armés au quartier Mabasele à Oïcha dans le territoire de Beni. D'entrée de jeux, il indique que ce sont les présumés Maï-Maï qui ont attaqué les positions militaires et non les Adf comme prétendaient plusieurs internautes.

" C'est qui s'est passé à Mabasele, c'était un combat entre les FARDC et un groupe de Maï Maï. Nous les avons rencontré à Ndindi Katsiwa. Ils nous ont arrêté et ont demandé que nous puissions combattre pour notre pays car c'est inacceptable qu'on tue chaque fois la population dans notre pays. Ils nous ont dit qu'ils nous donneront la boisson traditionnelle "Kasiksi" pourque nous soyons invulnérables aux balles", a-t-il indiqué avant de souligner que le groupe était composé d'une vingtaine de combattants munis des lance pierres.

«Nous étions 28, 4 enfants, une fille, 5 hommes et les jeunes garçons», poursuit-il lors de l'audition.

Il souligne également que ces miliciens faisaient adhérer de force les habitants rencontrés lors de leur passage dans leur troupe, comme lui l'a été.

Néanmoins, il reconnaît la puissance de feu des forces régulières ayant dispersé ces présumés Maï-Maï.

« Moi j'ai été parmi ceux qui ont attaqué la position militaire allant vers Mamove et les autres voulaient aller attaquer d'autres positions. Quand j'ai entendu les crépitement des armes, j'ai fui», a-t-il il ajouté.

Pour rappel, la récente incursion des hommes armés à Oïcha a eu lieu la nuit du jeudi au vendredi dernier.

Au cours de cette incursion, plusieurs dégâts matériels ont été enregistrés.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *