Beni-ADF : " L'ennemi utilise les enfants du terroir pour pérenniser les tueries", Général Peter Cirimwami

Gén. Peter Cirimwami le jeudi 6 août 2020 à la mairie de Beni . Election-net.com/ Dieubon M.

Le commandant des opérations Sokola 1 est, ce samedi 13 février 2021, revenu sur l'activisme des miliciens maï-maï dans la région de Beni où les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont engagées dans la traque des rebelles ADF.

Pour le Général Peter Cirimwami, il est temps que toute la population sache de l'inefficacité des miliciens maï-maï à ramener la paix dans cette partie.

" Nous ne faisons pas ces opérations pour nous même. Nous voudrions que la population rejette la thèse selon laquelle ceux qui peuvent ramener la paix sont des miliciens maï-maï. La paix sera restaurée dans cette zone suite aux efforts des FARDC et de la monusco car les deux forces ont été envoyés avec une logistique conséquente par le gouvernement congolais", fait-il savoir.

Le Général Peter Cirimwami n'écarte pas, en outre, une complicité qui a entre certaines gens et les rebelles ADF. Ce, dans l'objectif de pérenniser les massacres odieux.

"C'est l'avant-hier que nos éléments se sont croisés avec les ennemis dans la brousse. Après les affrontements, les assaillants ont abandonné une quantité importante du cacao… Nous nous demandons l'ennemi qui récolte le cacao veut aller en Ouganda ou ailleurs ? C'est étonnant que l'ennemi tue la population, s'attaque aux FARDC et récolte le cacao… Cela veut dire que dans tout ça, il y a du business. L'ennemi utilise les enfants du terroir pour trouver l'argent afin de pérenniser les tueries de civils… Il y a certains groupes armés qui travaillent avec les rebelles ADF. Ils se coalisent afin que les tueries ne puissent pas cesser", a-t-il renchéri.

Il sied de rappeler que la réaction du Général Peter Cirimwami intervient après l'attaque des miliciens maï-maï contre une position militaire à Murambi, vendredi dernier dans la nuit.

Dieubon Mughenze depuis Beni