Beni-ADF : "L'ennemi n'est pas loin de Bulongo", Carly Nzanzu Kasivita

Carly Nzanzu Kasivita Gouverneur du Nord-Kivu. Photo de tiers

Réagissant aux cas de justice populaire enreigistrés ces derniers jours à Bulongo dans le territoire Beni, ce samedi 26 décembre 2020, le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a invité les uns et les autres à " apaiser les ardeurs".

L'autorité provinciale du Nord-Kivu craint que cette situation profite aux assaillants qui rôdent les alentours de la localité de Bulongo. Pour lui, les efforts devraient être orientés vers les stratégies communes pour mettre fin à l'activisme des présumés rebelles ADF, que de faire des victimes collatérales.

"En dépit de tout ce qui se passe, je voulais que nous puissions considérer que la République Démocratique du Congo est attaquée par les ADF. Tous nous devons travailler pour combattre cet ennemi de la paix et l'aneantir. Raison pour laquelle, nous devons travailler la main dans la main, cultiver l'amour du dialogue… sinon on risque de nous faire des victimes collatérales car la masse n'a pas d'âme, mais aussi l'ennemi qui n'est pas loin de Bulongo risque de profiter de cet imbroglio et continuer à endeuiller le secteur. Nous déplorons les victimes collatérales qui viennent de subir les effets de cette cacophonie", a déclaré le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita.

Il sied de rappeler que 3 éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont été lynchés par la population à l'espace de 48 heures. Une situation qui intervient après une attaque sanglante des présumés rebelles ADF à Bulongo.

Dieubon Mughenze depuis Beni