Beni/ADF : Félix Tshisekedi invité à mentionner la problématique sécuritaire dans les sujets des consultations

Felix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo Ph. Tiers

Le Centre d'Étude pour la Promotion de la Paix, la Démocratie et les droits de l'homme (CEPADHO), a dans son bulletin d'information de ce dimanche 8 novembre 2020, déploré les massacres des civils qui s'enregistrent au quotidien à Beni et ses environs ces derniers jours.

Cette organisation de défense des droits de l'homme fait savoir à l'opinion que les présumés rebelles ADF ont pris d'assaut le camp militaire des FARDC et opéré porte à porte dans le village Kisima, où ils tué 9 civils, 1 militaire FARDC et incendié 15 maisons.

Ainsi, le CEPADHO appelle le chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi à se pencher davantage sur la question du terrorisme à Beni. Il suggère à celui-ci de mentionner la problématique sécuritaire dans les sujets des consultations en cours. Et ce, pour engager toute la nation dans la lutte contre le terrorisme ''aveugle'' qui menace la paix et la sécurité du pays.

Enfin, cette organisation réitère son appel aux Forces Armées de la République démocratique du (FARDC) et aux casques bleus de la MONUSCO à plus d'efforts dans la traque contre les ADF. Ce qui pourra rassurer tant soit peu la population victime de cette longue tragédie.

Prince Bagheni, à Goma