Beni: 2 personnes tuées et 5 blessées par ''un élément de l'ordre'' à Oïcha

Photo d'illustration d'une balle perdue.

Quelques coups de balle étaient attendus la nuit du dimanche 14 septembre 2020 au Quartier Masosi dans la cité d'Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni. À la base, un élément de l'ordre a tiré à bout portant sur des civils occasionnant une panique générale dans le chef de la population qui pensait à une incursion des présumés ADF.

Le bourgmestre de la commune d'Oïcha qui livre la nouvelle à election-net.com, précise que lors de cet agissement, deux civils ont tués et cinq autres blessés. Sans identifier clairement l'auteur de ce crime, Nicolas Kikuku indique que ce forfait a été commis soit par un militaire FARDC soit par un policier incontrôlé.

"Jusque-là, deux personnes sont mortes dont un homme du nom de Meleki et une dame épouse de Bikini. Il y a aussi des blessés, je reviens des soins intensifs où il y a deux personnes, au service femme, il y a une demoiselle qui a été touchée à la cuisse, au service homme, il y a deux garçons aussi touchés par balle. Au total, il y a 5 blessés", explique-t-il à election-net.com, avant de poursuivre :

"Cette nuit-là on nous a dit que c'est un militaire qui a tiré. Ce matin, certaines personnes nous disent que c'est un policier. Jusque-là, on n'a pas encore des précisions. Nous sommes en train de vouloir revenir sur les personnes qui ont été témoins sur le lieu".

Enfin, Nicolas Kikuku rapporte que les esprits de la population sont surchauffés en commune d'Oïcha après ce meurtre.

Dieubon Mughenze depuis Beni