Bas-Uele: une ONG invite les autorités à installer un centre de rééducation pour enfant à Buta

Des enfants associés aux mines à Kolwezi Ph. Enet/Stanislas L

La Dynamique du Bas-Uele pour un Développement Intégral, pour la Défense des Droits de la Femme et des Enfants DYFEMIR recommande aux autorités congolaises l'installation d'un centre de rééducation pour les enfants en conflits avec la loi à Buta.

Dans son rapport de la situation des enfants dans la province du Bas-Uele année 2020 rendu public ce vendredi 30 avril 2021, Espérance Kwaza, coordonnatrice de cette structure indique que l'année 2020 n'était pas favorable les droits des enfants dans cette partie de la République. La conséquence majeure la pandémie de la Covid-19 qui a frappé le monde entier et les dispositions sanitaires qui ont été prises ont ainsi perturbé le calendrier scolaire notamment avec la fermeture des écoles et a occasionné plusieurs conséquences, notamment l'exploitation économique des enfants.

Cette situation a favorisé plusieurs cas de viol sur mineur et beaucoup de filles sont tombés enceintes.

À celà s'ajoute également l'afflux des enfants dans les carrières surtout dans le Territoire de Bondo à Baye localité située à 250 km du chef-lieu de la province, mais les enfants se sont donnés à la consommation de la drogue et quelques foyers de prostitution de filles mineures à travers la ville.

Au regard de tout ce qui précède, cette structure citoyenne recommande la sensibilisation de la communauté sur la protection des enfants et à l'autorité urbaine de réglementer les activités économiques liées aux enfants et contrôle pour décourager les foyers de prostitution.

Dieu-merci Betima