Bas-Uélé : les députés provinciaux boudent la décision de Gilbert Kankonde

Assemblée provinciale du Bas Uele. Ph. Tiers

Répondant au message officiel du Vice-premier ministre sortant de l'Intérieur et Affaires Coutumières qui avait décidé de la réhabilitation du gouverneur Valentin Senga, les députés provinciaux du Bas-Uélé persistent et signent, "il est démissionnaire".

Dans leur réplique contenue dans un message officiel signé en date du 12 février 2021 et dont une copie est parvenue à election-net.com, ces députés provinciaux rappellent à Gilbert Kankonde que Senga Paysayo Valentin est démissionnaire suite à sa déchéance à l'issu du vote de la motion de déchéance contre son gouvernement en date du 29 juin décembre 2020.

Ces députés provinciaux informent également le Vice-premier Ministre, Ministre de l'Intérieur et Affaires Coutumières que, conformément à l'article 197 alinéa 2, relative à la libre administration des provinces ainsi que du Règlement Intérieur de l'Assemblée du Bas-Uélé, le Gouverneur Senga Paysayo Valentin avait saisi la justice et est mis en accusation devant le Parquet Général près la Cour de Cassation.

Ils conditionnent donc le retour du gouverneur dans le chef-lieu de la Province qu'après la décision du Parquet Général Près Cour de Cassation, instance à laquelle il a été mis en accusation.

Pour rappel, dans son message officiel adressé au Président de l'Assemblée provinciale du Bas-Uélé en date du 05 février dernier, le Vice-premier Ministre, Ministre de l'Intérieur et Affaires Coutumières avait clarifié l’opinion publique sur son précédent message officiel du 03 février, dans lequel il annule les motions de défiance et de censure votée contre les Gouverneurs des provinces par leurs Assemblées provinciales.

Il avait précisé que ces motions de censure étaient votées au moment où, les concernés se retrouvaient soit en mission de service, soit à la Conférence des gouverneurs ou encore aux consultations nationales initiées par le Chef de l’État.

Pompon BEYOKOBANA