Bannir Trump de Twitter : « aucune fierté » selon le patron du réseau Jack Dorsey

Photo d'illustration

 Le patron du réseau Jack Dorsy n’apprécie guère le fait de bannir Trump de Twitter. Il étale un échec.

« Je ne ressens aucune fierté à l'idée que nous ayons dû bannir », a tweeté Jack Dorsey . A l’en croire, c’est un échec de leur part à promouvoir une conversation saine. Selon lui, ce genre de mesures « leur divise ». Elles limitent les possibilités d'expliquer, de se racheter, d'apprendre ».

Au-delà de cette suspension, le président sortant Trump ne sait plus où mettre ses pieds, parce qu’il a aussi été suspendu de Facebook, Snapchat, Twitch et, depuis ce mardi, de YouTube pour une semaine. « Cela établit un précédent qui me semble dangereux : le pouvoir qu'un individu ou une entreprise a sur une partie de la conversation publique mondiale », indique Jack Dorsey.

La chancelière allemande Angela Merkel a vivement critiqué aussi ce geste y compris même d’autres O.N.G.

Mapote Gaye