Autorisation de l'arrivée des troupes ougandaise en RDC : Denis Mukwege et Adolphe Muzito en colère

Dr. Denis Mukwege. Ph. Parlement européen

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a autorisé l’armée ougandaise à traverser la frontière pour combattre les rebelles du groupe Forces démocratiques alliées (ADF), responsables de massacres dans l’est du pays, a-t-on appris, dimanche 28 novembre, auprès des plusieurs sources concordantes.

Cette décision ne fait que susciter les réactions au sein de l'opinion congolaise. On peut noter celle de l’ancien premier ministre Adolphe Muzito.

À travers une déclaration faite le dimanche 28 novembre, le président de Nouvel Élan qui s’oppose farouchement à cette initiative, considère que l’autorisation accordée par le Gouvernement aux troupes ougandaises d’entrer dans le territoire national traduit le déficit de souveraineté de notre pays.

« Nouvel Elan considère que l’autorisation accordée par le Gouvernement aux troupes ougandaises d’entrer dans le territoire national, soi-disant pour traquer les rebelles de l’Ouganda, traduit le déficit de souveraineté de notre pays, en ce qui concerne sa capacité de défense et sécurité du territoire », a déclaré Adolphe Muzito.

Le prix Nobel de la Paix congolais, le Dr.Denis Mukwege n'est pas du même avis que le gouvernement congolais. D'après lui, c'est inacceptable cette autorisation.

"Après 25 ans de crimes de masse & pillage de nos ressources par nos voisins, l'autorisation du Président à l’UPDF & les acc. de coopération militaire avec RDF sont inacceptables", a-t-il de fait savoir via un poste sur son compte Twitter et de conclure :

"Non aux pyromanes/pompiers ! Les mêmes erreurs produiront les mêmes effets tragiques
Debout Congolais, Nation en danger !", alerte le Dr. Denis Mukegwe.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *