Australie/Astrazeneca: premier décès à la suite de caillots sanguins

AstraZeneca, vaccin anti-covid. Ph. Tiers

Alors que la République Démocratique du Congo lance sa campagne de vaccination ce lundi 19 avril, l’Australie enregistre son premier décès à la suite de caillots sanguins ce vendredi 16 avril.

L’Australie a annoncé vendredi son premier décès dû à des caillots sanguins liés au vaccin AstraZeneca (AZN.L) COVID-19 après que l’agence australienne du pays a déclaré que le décès d’une femme de 48 ans était «probablement» lié à cette dose.

Le groupe d’enquête australien sur la sécurité des vaccins (VSIG), qui a tenu une réunion tardive vendredi, a conclu que la mort de la femme de Nouvelle-Galles du Sud était probablement liée à la vaccination, a déclaré la Therapeutic Goods Administration dans un communiqué.

“En l’absence d’une cause alternative pour le syndrome clinique, VSIG a estimé qu’un lien causal avec la vaccination devrait être supposé à ce stade”, a déclaré la TGA

Selon toujours la TGA, Il s’agissait du troisième cas de caillots sanguins rares liés au vaccin en Australie, les deux autres patients se sont bien rétablis, a ajouté la TGA.

La femme de 48 ans, décédée quatre jours après avoir été vaccinée, était un peu plus complexe.

La TGA a déclaré que son cas était compliqué suite aux conditions médicales sous-jacentes, y compris le diabète, «ainsi que par certaines conditions atypiques».

En RDC, les autorités congolaises ont annoncé mercredi le début lundi de la campagne de vaccination contre le Covid-19 dans plusieurs provinces et dans la capitale Kinshasa.

Nelly E.