Attaque des ADF à Bashu : l'armée "libère 15 otages"

Un village/ Photo d'illustration

C'est ce qu'affirme le gouverneur du Nord-Kivu, en repos, Carly Nzanzu Kasivita. À l'en croire, après l'attaque des rebelles ADF à Kathanda dans la chefferie de Bashu en territoire de Beni, le Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont "libéré" quelques otages.

En termes de chiffre, il parle de 15 civils qui étaient pris en captivité et qui ont recouvré leur liberté grâce à l'intervention de l'armée régulière.

"Paix aux âmes tombées au village Katanda, chefferie de Bashu à la suite de la première incursion meurtrière des ADF dans cette partie du territoire de Beni. Bilan provisoire 9 [personnes] tuées, des blessés, des capturés. Notre soutien aux FARDC qui viennent de libérer plus de 15 personnes de leur captivité", a-t-il dit via un message posté sur son compte Twitter.

Entre-temps, le porte-parole de l'armée dans la région, le lieutenant Antony Mualushayi promet de se prononcer incessamment autour de cette attaque qui a eu lieu la nuit du jeudi à ce vendredi 20 août 2021.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *