Attaque des ADF à Kathanda : la société civile décrète 3 journées de deuil à Bashu

Inhumation de 29 civils victimes de massacre au village Luhanga (Nord-Kivu), le 28 nov. 2016. (© Radio Okapi/Alain Kyalemaninwa)

Après la première attaque des rebelles ADF au village Kathanda en territoire de Beni au Nord-Kivu, la société civile veut pleurer les civils abattus.

Sur ce, la société civile locale appelle à l'observance de trois journées de deuil. C'est ce que rapporte Roger Wangeve, président de cette structure qui précise que ces journées débutent le lundi 22 août 2021. D'où son souhait de voir toute la population en pleine meditation au sujet de la situation sécuritaire en pleurant les civils récemment abattus à Kathanda.

Lors de l'attaque de Kathanda, la nuit du 19 au 20 août 2021 une dizaine de civils étaient tués. Plusieurs autorités ont pensé que cette attaque est l'action des représailles des ADF après avoir subi des pertes énormes dans la vallée de Mwalika. Le député provincial Saidi Balikwisha avait indiqué :

"Les rebelles ayant perdu nombreux de leurs bastions cherchent à attirer l'attention des FARDC dans les agglomérations pour espérer reconquérir leurs bastions.Nous demandons à l'armée de multiplier des stratégies pour prévenir contre les incursions dans les villages et de continuer à consolider les positions dans les bastions des ADF déjà conquis".

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *