Attaque contre le cardinal Ambongo : l'UDPS réplique à la CENCO

Le Cardinal Fridolin Ambongo, nouvel archevêque de Kinshasa. Photo Archidiocèse de Kinshasa.

La jeunesse de l'UDPS se dit surprise de la conclusion controversée découlant de la déclaration de la CENCO qui cite arbitrairement le Secrétaire Général dudit parti Augustin Kabuya dans une mise en scène "de mauvais goût".

Dans un communiqué parvenu à Election-net .com, la jeunesse de l'UDPS a tenu à éclairer à l'opinion tant Nationale qu'internationale, " qu'une organisation constituée des personnes malveillantes s'est donnée pour mission de ternir l'image du président Félix Tshisekedi".

Elle décline de ce fait toute responsabilité contre les attaques enregistrées au centre Lindonge, où habite le cardinal Fridolin Ambongo archevêque de Kinshasa.

" Depuis la création de l'UDPS, sa jeunesse n’a cessé de marcher sur les pas de ses pères fondateurs, dont le Feu Dr Étienne Tshisekedi. Cette marche est selon le mode de lutte appelée « la non violence », c’est-à-dire une résistance non-armée, patriotique et déterminée", a fait savoir la ligue de son communiqué de ce jour.

Dans un point de presse à Kinshasa, l'abbé Nsolé a appelé à la justice congolaise à faire son travail en identifiant les auteurs de ces actes odieux, car ils ont opéré sans se voiler la face.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *