Astrazeneca: Une suspension pour les enfants

AstraZeneca, vaccin anti-covid. Ph. Tiers

Les essais cliniques sont suspendus chez les enfants. A l’origine, des cailloux sanguins ont été aperçus chez des patients qui ont reçu le vaccin. C’est une décision de l’Université d’Oxford prise ce mardi. Ainsi, il faudra attendre d’autres informations avant de reprendre le vaccin.

L’université d’Oxford a annoncé mardi 6 avril qu’elle suspendait les essais sur les enfants du vaccin contre le Covid-19 qu’elle a développé avec le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, dans l’attente de l’avis du régulateur britannique.
Pour l’Université britannique, “s’il n’y a pas d’inquiétude concernant la sécurité de l’essai clinique pédiatrique, nous attendons des informations complémentaires du MHRA [le régulateur britannique] sur les cas rares de thrombose qui ont été rapportés chez des adultes, avant de procéder à de nouvelles vaccinations dans l’essai”.

Et le communiqué d’ajouter : “Parents et enfants doivent continuer à se rendre aux visites prévues et peuvent contacter les sites où se tient l’essai s’ils ont des questions”.

De son côté, June Raine, la responsable du MHRA invite les gens à se faire vacciner quand ils sont invités à le faire”. “Notre examen approfondi et détaillé est en cours concernant les rapports de types très rares et spécifiques de caillots sanguins avec un faible taux de plaquettes après le vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca”, dit-elle. Pour Rogerio Pinto De Sa Gaspar, un responsable de l’organisation mondiale de la santé, il a déclaré ce mardi que ” la balance risque/bénéfice continuait à peser “largement” en faveur de l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca.

En tout état de cause, l’on peut dire sans risque de se tromper que ce vaccin taraude l’esprit ou du moins les experts ont-ils vraiment tenu un langage de vérité ? Un doute continue de planer sur l’utilité de ce vaccin.

Mapote Gaye avec AFP