Assemblée nationale/Congolité: Mboso N’kodia tacle Moïse Katumbi

Moise Katumbi. Ph. Tiers

Déposée à l’assemblée nationale, la proposition de loi sur la congolité continue à susciter des réactions. Le président de l’Assemblée nationale s’invite à la danse et pousse le bouchon trop loin.

Dans son allocution de ce mardi 13 juillet, lors de la plénière, il a précisé que cette proposition de loi faite par Noël Tshiani et endossée par le député Nsingi Pululu sera bel et bien inscrite à l’ordre du jour de l’assemblée nationale dans les prochains jours.

Il précise par ailleurs que le président Félix Tshisekedi ne devrait pas être mêlé à cette proposition de loi, car il est respectueux des droits humains.

“Certains condamnés à l’exile, en Europe, en Amérique, dans les pays d’Afrique ou d’ailleurs, ont regagné le pays, recouvert leurs biens, circulent et s’expriment librement, parfois avec outrances et propos désobligeant”, peut-on lire dans son adresse de ce mardi 13 juillet et de poursuivre :

“La proposition de l’honorable Nsingi Pululu convient d’être classée, comme tant d’autres l’exercice normal des fonctions parlementaire par un élu à qui l’on ne peut interdire de jouer son rôle”, renchérit-il et de conclure :

” Elle ne devrait donc pas non plus être imputée à son excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République et chef de l’État, lequel a fait montre de tolérance sans précédent. Sous son règne, le respect et la promotion des droits humains est devenu la règle” a fait savoir Mboso N’kodia.

Il sied rappeler que le parti de Moïse Katumbi avait déjà annoncé son départ de l’Union sacrée au cas où cette proposition de loi serait alignée à l’ordre du jour de l’assemblée nationale.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *