Assassinat de Thomas Sankara : enfin le procès fixé au 11 octobre

Thomas Sankara

Le tribunal militaire de Ouagadougou a fixé au 11 octobre 2021, l’ouverture du procès de l’affaire Thomas Sankara et de ses douze compagnons, fait savoir un communiqué de presse de la justice militaire.

Le procès délocalisé dans la salle des Banquets de Ouaga 2000 sera public, souligne le même communiqué.

En avril dernier, la justice burkinabè a procédé à la mise en accusation d’une dizaine de personnes dont le président déchu Blaise Compaoré, dans le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara.

Les inculpés sont poursuivis notamment pour "crimes d’attentat à la sûreté de l’Etat, d’assassinat, de faux en écriture publique, de recel de cadavres, etc… ou de complicité de ces infractions".

En outre, sur demande de la justice burkinabè, en novembre 2018 et en 2021 la France a transmis aux autorités du Burkina des documents déclassifiés, notamment des pièces et des auditions de personnes dans le cadre d’une commission rogatoire internationale.

Outre Blaise Compaoré, 12 autres accusés seront jugés pour "attentat à la sûreté de l'État", "complicité d'assassinats" et "complicité de recel de cadavres". Parmi eux figurent le général Gilbert Diendéré, l'un des principaux chefs de l'armée lors du putsch de 1987, devenu ensuite chef d'état-major particulier de Blaise Compaoré, ainsi que des soldats de l'ex-garde présidentielle.

Le général Diendéré purge actuellement au Burkina Faso une peine de 20 ans de prison pour une tentative de coup d'État en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *