Assassinat de Luca Attanasio : Rome annonce l’envoi en RDC d’une équipe de carabiniers (gendarmes) pour mener une enquête

Le diplomate Attanasio transporté abord d'une jeep des Echogardes après l'embusacde

L’émotion est vive en Italie après la mort lundi  de son ambassadeur en poste en République démocratique du Congo. Luca Attanasio a été  tué par balle lors d’une attaque d’un convoi du Programme alimentaire mondial en plein parc national de Virunga près de la ville de Goma dans l’est de la République démocratique du Congo. 43 ans, il est le plus jeune diplomate représentant de l’Etat Italien au monde à être tué dans l’exercice de ses fonctions à l’étranger .

“Aujourd’hui est une journée sombre et triste pour notre pays.

Nous avons appris avec un grand désarroi et une immense douleur la mort de notre ambassadeur en République démocratique du Congo, Luca Attanasio, et d’un militaire de l’Arme des gendarmes, Vittorio Iacovacci.Deux serviteurs de l’État qui nous ont été arrachés avec violence dans l’accomplissement de leur devoir. Les circonstances de cette attaque brutale ne sont pas encore connues et aucun effort ne sera épargné pour éclairer ce qui s’est passé”, a  prévenu, Luigi Di Maio ,ministre Italien des affaires étrangères qui a dû écourter son séjour à Bruxelles.Cependant, Rome annonce l’envoi d’une équipe de carabiniers italiens spécialisés dans la lutte antiterroriste pour enquêter contre cette attaque ayant coûté la vie à son chef de mission diplomatique en RDC.

Pour sa part, Le ministère congolais de l’Intérieur accuse les rebelles hutus rwandais de  FDLR d’être à l’origine de l’attaque qui a coûté la vie à l’ambassadeur d’Italie à Kinshasa et à deux autres personnes dans l’est du Congo.

Patrick Félix ABELY