Washington débloque une aide d'urgence pour le Soudan

Karthoum. Ph de tiers


Une aide d'urgence de 315 millions de dollars pour le Soudan, où cinq millions de personnes souffrent d'une faim extrême, va être débloquée, ont annoncé les États-Unis vendredi. Celle-ci comprendra de la nourriture et de l'eau potable, ainsi qu'un dépistage et un traitement d'urgence de la malnutrition chez les enfants.

Les États-Unis ont annoncé, vendredi 14 juin, une aide d'urgence de 315 millions de dollars pour le Soudan, menacé d'une famine d'une ampleur historique, et appelé les belligérants à permettre l'accès à l'aide humanitaire.

L'aide comprendra de la nourriture et de l'eau potable, ainsi qu'un dépistage et un traitement d'urgence de la malnutrition chez les enfants.

Elle intervient alors que, selon les estimations, cinq millions de personnes souffrent d'une faim extrême au Soudan et que la nourriture manque également dans les pays voisins où deux millions de Soudanais ont fui.

Depuis avril 2023, le Soudan est le théâtre d'une guerre meurtrière opposant l'armée dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane et les paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR) de son ex-adjoint devenu rival, le général Mohamed Hamdane Daglo.

"Il faut que le monde se réveille face à la catastrophe qui se déroule sous nos yeux", a déclaré à des journalistes Linda Thomas-Greenfield, ambassadrice des États-Unis aux Nations unies.

"Nous avons vu des projections de mortalité selon lesquelles plus de 2,5 millions de personnes – environ 15 % de la population – au Darfour et au Kordofan, les régions les plus durement touchées, pourraient mourir d'ici la fin du mois de septembre", a-t-elle ajouté.

"La plus grande crise humanitaire de la planète"

"Il s'agit de la plus grande crise humanitaire de la planète, et elle menace encore de s'aggraver à l'approche de la saison des pluies", a aussi dit la diplomate.

Le conflit au Soudan a déjà fait des dizaines de milliers de morts et les humanitaires et l'ONU ne cessent de tirer la sonnette d'alarme sur le cauchemar vécu depuis un an par la population soudanaise, notamment au Darfour, dans l'ouest du pays.

"Le scénario le plus inquiétant serait que le Soudan connaisse la famine la plus meurtrière depuis celle connue par l'Éthiopie au début des années 1980, où 1,2 million de personnes avaient trouvé la mort", a renchéri Samantha Power, administratrice de l'Usaid, l'agence américaine pour le développement, dénonçant vivement les deux parties en conflit.

Les paramilitaires "pillent systématiquement les entrepôts humanitaires, volent la nourriture et le bétail, détruisent les installations de stockage des céréales et les puits dans les localités soudanaises les plus vulnérables", a-t-elle souligné.

L'armée, quant à elle, "renie complètement ses engagements et sa responsabilité" envers les Soudanais en empêchant l'aide de traverser la frontière avec le Tchad pour entrer au Darfour, a affirmé Samantha Power.

Avec France 24 et AFP

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Bas-Uélé : une seule femme parmi les membres du gouvernement provincial
  • RDC : Constant Mutamba, le soignant de "la justice malade" ou l'incarnation du populisme ?
  • RDC : l'unique solution pour mettre fin à la guerre à l'Est


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments