img

Actualités

Économie

Société

25 personnes sont mortes samedi 14 décembre dernier, dans un éboulement d'une carrière dans le territoire de Watsa en province du Haut-Uele.

Selon des sources proches du dossier joint par election-net.com, plusieurs exploitants artisanaux étaient en opération dans cette carrière d'or de Ndiyo lors de cet écroulement faisant craindre la révision à la hausse de ce bilan.

Le drame s’est produit vers 18 heures, heure locale lorsque le sol a cédé dans cette mine artisanale sur une vingtaine d’exploitants artisanaux.

« Il y avait environ une vingtaine d’exploitants artisanaux dans le puit. Il n’y a pas eu évidemment même des matériels de protection », a renchéri une source au sein de l’administration minière de Watsa aux médias locaux.

Dans l'entre temps, une forte délégation conduite par le Vice Gouverneur de province, Christian Pitanga est attendue surplace pour s'enquérir de la situation.

Le ministre provincial des mines, Dieudonné Apasa en mission dans la région est sur la ligne de front pour suivre cette situation.

Le Haut-Uele, premier producteur de l'or en République Démocratique du Congo héberge l'un des plus importants gisements du pays.

Lors de son itinérance administrative au mois d'août dernier, le Gouverneur de province, Christoph Baseane Nangaa a réaffirmé sa volonté de réorganiser l'activité des orpailleurs clandestins dans le Haut-Uele dont il avait exhorté à se regrouper en coopération pour bénéficier des faveurs gouvernementaux conformément à la loi.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate