img

Actualités

Politique

La crise persiste entre les cadres du parti présidentiel .Quelques heures après sa suspension au poste du secrétaire national en charge des élections, suivi du processus électoral et porte-parole du parti, Paul Tshilumbu affirme que Jean-Marc Kabund cherche à protéger Vital Kamerhe, président de l'Union pour la Nation Congolaise, (UNC), détenu provisoirement par la justice.

"Cela montre clairement à quel point monsieur Jean-Marc Kabund est impliqué dans ce qui est reproché à monsieur Vital Kamerhe. Il est totalement incompréhensible que la machine de communication de l'UNC veut faire croire à l'opinion que la justice est instrumentalisée, que Tshisekedi a trahi et veut liquider Kamerhe politiquement parce qu'il a peur qu'il soit candidat président en 2023, et nous au niveau de l'UDPS on dit que personne ne prenne la parole" a déclaré P. Tshilumbu à la presse.

Et de poursuivre, Ça veut dire que monsieur Kabund veut protéger Vital Kamerhe et museler les cadres de l'UDPS" a-t-il renchéri.

Par ailleurs, il a fait savoir que Kabund n'a pas qualité ni compétence de le suspendre de ses fonctions.

"De toutes les façons, monsieur Kabund n'a ni qualité ni droit de me suspendre. J'ai été nommé par la même décision qui l'a nommé secrétaire général, moi j'ai été nommé secrétaire national en charge des questions électorales et porte-parole du parti. Donc, par parallélisme de forme, celui qui me nomme c'est celui-là qui peut me suspendre de mes fonctions", a martelé Paul Tshilumbu.

Pour rappel, le président intérimaire de l'UDPS avait suspendu le Vendredi dernier dans la soirée, Paul Tshilumbu de se fonction au sein de parti.

Jean-Marc Kabund reproche au député national Paul Tshilumbu d'avoir pris la parole publiquement sur l'affaire de l'audition et de la détention du directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe au sujet des travaux de 100 jours.

E. D

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate