img

Société

Après 5 jours d'échanges sur comment arriver à éviter la maltrution dans la province de la Tshopo, ces assises vont se clôturer ce vendredi 25 octobre. Ces états généraux ont connus la participation des plusieurs experts dans le domaine de l'agriculture et de la santé.

Plusieus recommandations seront faites par les experts en vue des solutions idoines dans les secteurs agricoles et de la nutrition.

Ces états généraux visent à doter la province de la Tshopo d’un cadre d’appui-conseil pouvant orienter la décision de l’Exécutif provincial et de ses partenaires en matière de la relance agricole, de la sécurité alimentaire et de la promotion de la nutrition, par l’élaboration du document de planification et de suivi à l’échelle provinciale.

Six de sept territoires de la province de la Tshopo sont gravement touchés par les attaques des cultures des insectes ravageurs.

L’on note également, la baisse sensible de volume de production vivrière suite notamment à la dégradation des infrastructures, au manque d’encadrement et appui aux producteurs, le circuit commercial non fructueux pour les paysans et à l’inconstance de calendrier agricole en vigueur.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate