img

Actualités

Politique

Face à la ménace du Président Tshisekedi de dissoudre l'Assemblée nationale, les voix ne cessent de s'élever. La dernière en date et non la moindre, est celle de Jeannine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale.

Pour la speaker de la chambre basse du parlement, il ne peut y avoir dissolution que quand il y a "crise persistante entre le gouvernement et l'Assemblée nationale. Le président doit, à cet effet consulter le Chef du gouvernement et les présidents de deux chambres du parlement, ensuite décider sur la dissolution".

"Il n'y a pas crise entre les deux institutions. Il y a sérénité. Ne pas respecter les prescrits de l'article 148 conduit dans une violation des textes. Et la l'article 167 et claire : toute personne qui méconnaît la loi fondamentale peut-être exposé au cas de haute trahison ou violation de la constitution", a-t-elle ajouté lors de l'échange de vœux ce mardi avec la presse.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate