img

Actualités

Pour dire non à la démission du gouverneur Atou Matubuana, le programme pour la formation de défense en droits humains PFDH,structure de la société civile du territoire de Luozi hausse le ton à propos de l'éviction du gouverneur de province qui n'est auteur de ce scandale sexuel impliquant,seul, Justin Lwemba vice gouverneur du Kongo central. Au cours d'une marche pacifique organisée mercredi dans ce territoire,cette organisation désapprouve l'appel à la démission du gouverneur Matubuana.
"..la population est descendue en masse dans la rue, nous avons dit non à la démission du gouverneur Atou Matubuana ,car c'est le vice gouverneur qui avait été surpris ,l'infraction est individuelle nous ne voyons pas de quoi on doit reprocher le gouverneur lance Serge Mikangabani sur des propos relayé par Top Congo FM et dénonce la médiatisation du dossier qui selon lui,terni l'image de la province.
"nous sommes pour le gouverneur Atou Matubuana, le fait de médiatiser les conflits qui nous opposent fait en sorte que l'image de la province soit d'avantage ternie .Nous ne voulons pas des injustices contre le cataracte et nous ne voulons pas la division et la haine tribale" a-t-il ajouté.


Il recommande par ailleurs au président de la République Félix Tshisekedi de s'impliquer dans ce dossier,et à l'Assemblée provinciale habileter à traiter ce problème tout en évitant ne se faire manipuler. selon le procureur général près la cour d'appel de Matadi la femme au coeur de ce scandale sexuel a été appréhendée à Brazzaville alors qu'elle a été attendu pour être confronté à son accusé ,pendant ce temps le ministre intérimaire de l'intérieur a décidé mercredi de suspendre le gouverneur Atou Matubuana et son Vice en attendant la conclusion des enquêtes qui sont diligentées et que ces deniers devraient se rendre à Kinshasa.

Patrick Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate