img

Actualités

Politique

Société

Alors que tout le monde saluait le lancement du processus des négociations du cahier de charge entre le comité local de développement et l'entreprise minière Ruashi Mining en vertu du nouveau code minier révisé en Mars 2018, le président de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga Freddy Kashoba qui a assisté à cette cérémonie en qualité de témoin, a présenté les excuses au nom de ses collègues députés provinciaux accusés d'avoir exigé un versement de 100 Milles dollars américains aux animateurs des Entités Territoriales Décentralisées impactées par les activités minières et bénéficiaires de ces fonds.

Freddy Kashoba, après avoir eut un entretien à bâton rompu avec la délégation du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga et après recoupement des faits qu'il a pris honnêtement la ferme décision de s'exprimer ainsi renforcer la rédevabilité des élus provinciaux.

Les faits…

En date du 6 Décembre 2019 , l'Assemblée provinciale à travers l'ordre de mission N°122/P/AP/H-KAT/2019 avait diligenté une commission parlementaire avec comme objet de contrôler la gestion de la redevance minière allouée aux Entités Territoriales Décentralisées qui bénéficient de ces innovations de la nouvelle loi. ce contrôle devrait s'effectuer notamment dans la ville de Lubumbashi,des
Communes de Kampemba, Annexe et Ruashi. Deux autres communes de la ville Montagneuse de Likasi: Shituru et Panda. Cette mission s'est étendue également vers la Direction des recettes du Haut-Katanga (DRHKAT)

Durant ce contrôle,ces députés provinciaux,tous membres de la commission économique et finances de l'Assemblée Provinciale obligèrent à chaque animateur des ces ETDs de remettre obligatoirement une somme de 100.000$ du fonds versé par les entreprises minières en conformité avec la loi.

Nous avons demandé aux collègues députés membres de cette commission que ce contrôle n'avait pas sa raison d'être parce qu'il intervenait pendant les vacances parlementaires et devait se limiter qu'à la collecte des informations en attendant les élections au niveau local, signale un député provincial qui a préféré garder l'anonymat.

Interrogé à ce sujet, les députés cités notamment le député provincial AFDC-A de Kipushi Ngoy Sa Ngoy a rejeté totalement ces accusations qu'il a qualifiées de calomnies.

A la même période, certaines sources concordantes alléguèrent que Eric Lwamba,Bourgmestre de la commune Kampemba aurait cédé à cette pression en versant un montant estimé à 40 milles dollars pour ne pas se mettre à dos les députés provinciaux. Une information démentie par le bourgmestre de cette municipalité.

Le Mea Culpa du Président de l'Assemblée Provinciale du Haut-Katanga…

Si cette demande s'avère vraie, alors la commission instituée a faillie dans sa mission a déclaré Freddy Kashoba, Le speaker de l'organe délibérant du Haut-Katanga. Le président de cette institution a exprimé ses profonds regrets et demandé pardon à tous les haut-Katangais si réellement la commission Ecofin a "exigé le montant de 100 Milles dollars aux Entités Territoriales Décentralisées" car la redevance minière est destinée au financement des projets de développement communautaire.

Sur la toile, des internautes appellent le président de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga d'aller au-delà du pardon etbde proposer des sanctions contre tous les députés qui se sont compromis dans cette pratique non loin de la corruption et de détournement tandis que les autres Lushois exigent la poursuite et le remboursement.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate