RDC/Élections indirectes : la CENI menace de traduire en justice corrupteurs et corrompus

Photo d'illustration


Cette menace est brandie par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dans son communiqué de presse du mercredi 28 février.

La centrale électorale indique qu'"elle est saisie des actes de corruption de certains prétendants candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de province auprès de certains grands électeurs que sont les députés provinciaux d'une part, et d'exigence des sommes d' argent aux candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de province en échange des suffrages par certains députés provinciaux d'autres partis".

Ainsi, la CENI rappelle aux uns et aux autres que la corruption constitue un acte répréhensible et une infraction prévue et condamnée dans le code pénal congolais. Quiconque s'y livre s'expose à des poursuites judiciaires".

Et d'ajouter : "La CENI, conformément aux dispositions pertinentes des articles 10 alinéa 2 et 10 bis de la Loi électorale, se réserve le droit de saisir les juridictions compétentes en vue des enquêtes et éventuellement des sanctions exemplaires".

Enfin, la CENI invite les uns et les autres à une compétition électorale saine, loyale, juste et dénuée de toute forme de corruption et de fraude.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : la justice et la CENI harmonisent sur le sort des candidats "fraudeurs" invalidés
  • Élection bureau définitif au Sud-Kivu : des désistement à quelques heures du vote
  • Haut-Katanga/Gouvernorale : une candidate indépendante menacée de radiation de son parti politique


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments