RDC/Élections 2023 : la loi sur la répartition des sièges rejetée par le camp Fayulu

Ph d'illustration


Malgré l’absence des députés de l’opposition, l’Assemblée nationale a adopté lundi 5 juin 2023, la loi portant répartition des sièges pour les élections législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales.

Comme de coutume, la coalition Lamuka aile Fayulu a, dans une déclaration politique dont une copie est parvenue à ELECTION-NET-COM rejeté catégoriquement cette loi qui procède d’après elle, ''d’un fichier électoral sans soubassement réel, en réalité fabriqué par la CENI en vue de faire définitivement le lit de la tricherie en faveur du régime de Félix Tshisekedi.'' 

« Il vous souviendra qu’en son temps, LAMUKA avait catégoriquement rejeté le fichier électoral corrompu publié par la CENI. En conséquence, notre coalition rejette également la loi sur la répartition des sièges qui en découle », a-t-on lu dans ce document signé par le professeur Matthieu Kalele. 

D’après Lamuka, le président de la CENI confond l’organisation des élections, activité de service public, à un fait privé. 

Lamuka estime par ailleurs que l’adoption de cette loi par l'Assemblée nationale « caisse de résonnance de l’union dite sacrée » va exposer davantage la RDC à des conflits inutiles et équivaut à un sabotage de la démocratie. 

« En faisant la sourde d’oreilles face à toutes les positions prises par la résistance, la société civile, et même la communauté internationale, les intentions de ce régime au travers de l'Assemblée nationale, sans égard vis-à-vis du peuple congolais, sont plus que claires : conserver à tout prix un pouvoir reçu en don et mettre le pays à feu et sang », poursuit la même source. 

Lamuka dit saisir cette occasion pour prendre, à témoin la communauté nationale et internationale de la détermination de Félix Tshisekedi de perpétuer la crise de légitimité des institutions et de leurs animateurs qui plonge le pays dans l’instabilité et le sous-développement depuis son accession à l’indépendance. 

En attendant, Lamuka appelle toutes les forces acquises réellement au changement à intensifier les manifestations publiques pour faire pression sur le pouvoir des « usurpateurs » et obtenir les conditions pour des bonnes élections en décembre 2023. Adopté en première lecture, le projet sera transmis au Sénat pour examen en seconde lecture.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Foot : ce joueur du TP Mazembe prêté en Tanzanie
  • Nord-Kivu : 8 déplacés de guerre meurent de faim à Bweremana
  • Football : le prêt de Jephté Kitambala à Maniema Union prolongé d'un an par TP Mazembe


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments