img

Actualités

Société

Le retrait de la réquisition d'information sur les états financiers des entreprises Congo Distribution Développement (CDD)et Shenimed SARL, British Américan Tobacco Import(BATI) et British AméricanTobacco Services (BATS) préoccupe l'opinion publique. Cette décision du procureur général près la cour d'appel de Kinshasa/Gombe indigne l'opinion suite au manque à gagner qu'il va causer au pays.

Dans une correspondance adressée à cette autorité judiciaire et dont Electionnet s'est procuré, Jacques Issongo militant pro-democrate membre de la Lucha a exprimé son indignation. Il affirme que rien ne justifie le volte-face du procureur dans la croisade qu'il a entamée pour faire état des lieux des finances de certaines entreprises dont des soupçons des corruptions,faux et usage et fraude sur les bénéfices dans ces entreprises tabassicoles. Rien ne peut justifier cette mesure qui a mis fins à la mission de contrôle des inspecteurs de finances:

" Pendant que les inspecteurs de finances sont en train de contrôler les états financiers des dites sociétés, quelle a été la surprise de tout le monde de constater que le magistrat instructeur a retiré la réquisition d'information qui avait mandaté lesdits inspecteurs à accomplir leurs devoirs. Ainsi les entreprises disent ne plus accepter leur mission de contrôle" écrit-il dans ce document

Selon plusieurs témoignages, relève encore le militant de la Lucha, ce retrait n'est pas un fruit du hasard. Il est le fruit de plusieurs marchandage et occasionne des pertes colossales pour le pays

" …il est de nature à faire rater à l'État congolais de récupérer la somme ne fût-ce que pour les sociétés CDD et Shenimed SARL , de l'ordre de 176.716.894 dollars américains en principal et 271.708.083 USD en pénalités.

Jacques Issongo rappelle au procureur general que son geste va à l'encontre du vœu du gouvernement de mettre fin au coulage des recettes. Le militant de la Lucha le supplie d'annuler la réquisition qui a mis fin au travail des inspecteurs des finances et interpeller le magistrat qui en est l'auteur afin de permettre à l'État de recouvrer ses droits.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate