loader
img

Actualités

Société

Le député provincial, Didier Boyoko, et plus de cinq coaccusés ont été  arrêtés en début de semaine par les services de sécurité dans la province de l'Ituri pour le meurtre d’un sujet chinois et un militaire des FARDC. Ces derniers ont été tués sur au pont Orwa, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Bunia.

Les accusés sont poursuivis par la justice militaire notamment pour meurtre, assassinat, vol à main armée, violation des consignes. Le tribunal militaire garnison de l'Ituri, siégeant à Bunia, a débuté l'audience en flagrance contre les accusés le mercredi 19 juin dernier. 
 
Au cours de cette audience, les prévenus ont été identifié, il s'agit de 6 militaires et 3 civils.« Le député Didier Boyoko voulait fuir avec ses proches en Ouganda. Aussitôt saisis de cette nouvelle, nous avons urgemment pris des contacts avec nos collègues du Nord-Kivu.
 
Il détenait un colis important d'or à bord de sa jeep. Les enquêtes continuent », a indiqué le commissaire provincial de la police en Ituri, général Henry Kapend.Afin de bien poursuivre l'élu impliqué dans cette affaire, une levée de l'immunité est envisagée à l'Assemblée provinciale de l'Ituri.

Olivier Kalume

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate