img

Actualités

Politique

C'est peut être la reprise d'un feuilleton judiciaire pour l'ex premier ministre de la République Démocratique du Congo, Bruno Tshibala est visé par une plainte pour «détournement» des salaires des membres de son cabinet alors qu'il occupait la primature. Le Procureur général près la cour de cassation ,vient d’instruire le commissaire général adjoint de la police judiciaire à mener des investigations sur une plainte datée du 28  Août déposée au greffe du parquet général par Jean Paul Bokoo à charge de le l'autorité morale de l'UDPS, afin d'avoir la lumière sur ce dossier auquel il est accusé par ses anciens collaborateurs.

«Monsieur le commissaire général adjoint de la police nationale congolaise chargé de la police judiciaire, je vous transmets sous ce couvert, pour investigation et rapport à me faire, une copie conforme de la lettre numéro Cab/av/25/jpbl/019 du 28 août 2019 m’adressée par maître  Jean Paul Bokoo Lofemo au sujet de l’objet mis en rubrique », instruit le Procureur Flory Kabange en rapport avec la plainte .

Bruno Tshibala, parti de la primature  le 7 septembre dernier ,était sorti de la prison pour directement devenir premier ministre du gouvernement d'union Nationale   en avril 2017 alors qu'il était porte parole du rassemblement chapeauté à l'époque par Le Feu Tshisekedi wa Mulumba. Il est accusé  de détournement des salaires primes, et autres avantages de membres de son ancien cabinet.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate