img

Société

Depuis jeudi dernier dans la nuit, les Congolais sont orphelins d’une sommité intellectuelle qui était également considérée comme l’un des dépositaires les plus objectifs de son histoire. Le Père Léon de Saint Moulin s’est, en effet, éteint au terme d’une longue maladie. Amoureux du Congo et étant au plus mal, ce serviteur de Dieu, qui a passé toute sa vie au Congo, a refusé d’être transféré en Europe pour des soins appropriés. Sentant certainement sa mort après plusieurs annonces du genre par le passé, au regard de son état de santé, il avait préféré rendre son âme à Dieu dans ce pays qu’il aura servi avec abnégation.

 Sa disparition a ému aussi bien son église que le monde scientifique dans lequel il a évolué comme enseignant et producteur prolifique d’articles scientifiques et d’ouvrages dans des domaines les plus diversifiés. Depuis sa disparition, le Père Léon de Saint Moulin fait l’objet de reconnaissances unanimes sur l’apport dont il aura été pour la RDC et son peuple, particulièrement dans les milieux scientifiques et académiques où son œuvre de servir le Congo mérite d’être perpétuée par la crème intellectuelle du pays de Félix Tshisekedi.

 Le Révérend Père Léon de Saint Moulin de la compagnie de Jésus est décédé le jeudi 25 octobre dernier à l’âge de 87 ans à Kinshasa où il a passé tout son ministère et sa vie après son ordination le 06 Août 1964. Ilo est entré dans la compagnie des jésuites le 14 septembre 1950. D’origine belge, il est né le 17 décembre 1932 à Naast (Soignies).

 Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate