loader
img

Sécurité

[caption id="attachment_2742" align="alignnone" width=""]@Radio Okapi/Alain WandimoyiL' évêque de Beni Butembo, Sikuli Paluku Melchisédech à Bini lors de son séjour de compassion aux vitimes du massacre de Rwangoma à Beni ( Nord Kivu) le 29/08/2016[/caption] L'évêque du diocèse catholique de Butembo–Beni, Mgr Sikuli Paluku Melchisédech, a dénoncé le silence qu'il qualifie d'honteux, à propos des massacres dont sont victimes les civils dans la région de Beni.  L'évêque du diocèse de Butembo-Beni dénonce les atroces souffrances insupportables imposées à la population, consécutivement par rapport à la situation sécuritaire qui prévaut dans la ville et le territoire de Beni. Les tueries, massacres, enlèvements, qui cause les déplacements des populations civiles  sont des actes de barbarie commises par des personnes sans foi ni loi, qui, selon lui, circulent librement dans le pays comme s’il y avait absence de l'autorité l’État. Face à cette situation déplorable, l’évêque de Butembo-Beni dit unir sa voix à celle du Pape François pour dénoncer le « silence honteux à propos des massacres de Beni ». Monseigneur Sikuli appel toute la population locale à aller voter massivement pour une véritable alternance lors des élections législatives et provinciales prévues le 31 mars prochain dans cette partie Est du pays. Ce message a été lancer à l’occasion de la journée de prière et de jeûne en mémoire des missionnaires, qui est commémorée le 24 mars de chaque année. Olivier Kalume

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate