img

Actualités

La Table ronde sur la sécurisation des journalistes pendant la période électorale s'est officiellement clôturée à Kinshasa.

  

Peut être vers le  début d'une bonne collaboration entre les journalistes et les services de sécurité.

Au terme de la Table ronde sur la«sécurisation des journalistes pendant la période électorale», tenue à Kinshasa du 06 au 07 septembre,sous le haut patronage du Vice-premier  ministre, ministre de l'intérieur

et sécurité, les participants ont adopté une charte d'entente citoyenne entre les forces de l'ordre et les médias. A l'approche de la campagne électorale, les deux parties souhaitaient renforcer la collaboration

pour prévenir les dérapages éventuels  pendant cette  période d'extrême turbulente caractérisée par  des menaces et arrestations des journalistes. 

Il s'agit, d'après Tshivis Tshivuadi, secrétaire général du JED, ''d'un début d'une collaboration entre les journalistes et les services de sécurité" 

Il estime que la présence et l'implication du VPM, Henry Mova, démontre la  volonté Manifeste du pouvoir pour que les choses changent.  Les journalistes n'étant pas des ennemis aux forces de l'ordres.

Pour KASONGA TSHILUNDE,  la collaboration entre l'UNPC et les services de sécurité a été toujours bonne mais il souhaite que cette collaboration soit plus agissante pour l'intérêt de la corporation journalistique.

Le président de l'Unpc fait savoir que la meilleure sécurisation de journaliste pendant la période électorale, c'est d'abord le journaliste lui même en suivant la déontologie du métier.

 

LYDIE BIBOMBA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate