img

Actualités

Politique

Après l'annonce de la mort du général Delphin Kahimbi, ex chef de renseignements militaires jusqu'à sa suspension jeudi 27 février 2020, l'association citoyenne Pour l'accès à la justice (ACAJ) appelle à une enquête indépendante sur ces circonstances.

'' …sa mort constitue un coup dur pour plusieurs victimes de violations graves des droits de l'homme qui espéraient le voir en expliquer les motifs devant un juge compétent''. Peut-on lire sur le compte Twitter de Gorges Kapiamba, coordonnateur de cette structure.

Le général Delphin Kahimbi main droite de Joseph Kabila été en 2019 à la tête d'une délégation de la République Démocratique du Congo diligentée en mission officielle par le conseiller spécial en matière de sécurité pour discuter avec les M23 au sujet des modalités de leur rapatriement en RdCongo.

L'annonce de cette mort a été confirmée par plusieurs sources concordantes à Élection-net.com dans les après midi de ce vendredi 28 février 2020.

Une mort subite pendant que celui-ci devrait être ce vendredi même au Conseil Nationale de Sécurité pour audition.

Les sources de sa mort restent un mystère.

Héritier Bashige.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate