img

Actualités

La plus haute instance judiciaire de la République démocratique du Congo vient de débouter la demande des leaders de l'opposition au régime du président, Joseph Kabila.

Saisi pour solliciter l'annulation  de la loi pourtant débattue dans les deux chambres du parlement et promulguée par le Chef de l'État, Joseph Kabila, l'opposition est-elle donc obligée de partir aux élections avec une loi contestée ? Tout semble aller dans ce sens.

Reste à savoir quelle sera l'attitude des partenaires qui souhaiteraient, eux aussi, la requalification de la loi.

Une chose est sûr, Kinshasa semble déterminer à aller aux élections avec ou sans d'appui de la communauté internationale. Pour marquer cette détermeination, une sommes de 22 millions de dollars a été remise à la CENI pour financer les operations prioriataires, notamment la consolidation du fichier electoral et la porsuite de l’enrôlement des congolais de la disporat. 

 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate