img

Actualités

Politique

Sécurité

Après l'annonce de la suspension du Général Delphin Kahimbi, chargé des renseignements à l'etat major général de l'armée congolaise ce jeudi 27 février 2020, l'ambassadeur américain en poste à Kinshasa se réjouit de la nouvelle. Pour Mike Hammer ,cette décision était bien longtemps attendue, pour tous ceux qui sont impliqués

dans la corruption et des violations Graves de droit de l'homme… devraient être tenus pour responsables.

« Comme nous l’avons déclaré constamment, ceux qui sont corrompus, commettent des violations des droits de l’homme ou qui perturbent le processus démocratique doivent être tenus pour responsables » a réagit Mike Hammer sur son compte twitter.

https://twitter.com/USAmbDRC/status/1233064592877723648?s=19

L'information à notre possession indique que le général Kahimbi est cité dans plusieurs rapports des nations unies tout comme des autres organismes locaux et internationaux d'être impliqué dans les graves violations des droits humains. Il a été remplacé par le Général Mandiangu, un ancien dans le service de renseignement militaire.

Il faut noter que le général Mandiangu qui assure l’intérim du renseignement militaire est un ex-Faz, chef de Département Études et Analyse.

En dépit de son ancienneté dans le renseignement militaire, il reste méconnu dans le grand public.

Pour rappel, le Général Delphin Kahimbi, avant que sa suspension n'intervienne, a été empêché de prendre un vol pour l’Afrique du Sud où il devait se rendre pour des soins médicaux, il y a peu.

Cette suspension sera t-elle une opportunité pour la justice de se saisir de lui ?
Attendons voir.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate