img

Actualités

Société

Ils étaient une centaine à descendre dans les rues de la capitale, pour manifester leur colère contre les assassinats dont sont victimes certains de leurs collègues, orchestrés par les éléments incontrôlés de la police.
Les « Wewa » en language kinois ,ont sillonné tout l'avant midi de ce vendredi la ville , perturbant ainsi la circulation sur certains axes de la ville de Kinshasa. Klaxons et autres formes de bruits, ces conducteurs ont tenté assiéger sans succès l'hôtel de ville pour exprimer leur ras-le-bol au près de l'exécutif provincial. Dans leurs revendications,ils demandent la mise à l'écart du général Sylvano Kasongo ,chef de la police ville de Kinshasa qu'ils accusent "d'incompétent"

"Les choses que les éléments de la police font ne nous plaît pas,il y'a des gens qui ont étudié, qui n'ont pas de travail ,et ne sont pas en mesure de se défendre, comme ils ne sont pas frères de (ndlr) amis de … Ils n'ont pas moyen d'obtenir un emploi, c'est la raison pour laquelle nous avons opté pour être des chauffeurs des motos pourquoi sommes nous devenus la cible des policiers s'interroge un motocycliste approché par Election-net.
A l'encoire , les motards sont devenus l'objet d'une chasse à la sorcière "nous ne refusons pas de payer les taxes ou les documents ,le mal en est que on nous chosifie on peut pas corriger une infraction par une autre" s'indigne-til reconnaissant que parmis ses collègues,il ya "ceux là qui sont instruits et d'autres qui ne le sont pas. Lors des troubles, les inciviques peuvent aussi en profiter pour créer des dégâts au nom des motards ,cela ne signifie pas qu'ils sont des vrais motards il faut rééduquer avec l'amour et non la haine "a-t-il conclu.

A la base de cette sporadique manifestation, Le policier, auteur du meurtre de la commune de Kinshasa a d’ été condamné jeudi 31 octobre à perpétuité par la justice militaire et au paiement d'une amende de 100 000/dollars au cours d’un procès en flagrance.
En début de cette semaine Deux wewa ont été tués par la police après des altercations avec la police lors de la réglementation de la circulation routière dans la commune de Kinshasa et celle Ngaba.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate