img

Actualités

Politique

Les 31 députés nationaux invalidés ne décolèrent pas. Ils ne cachent plus frustration suite au sort que la cour constitutionnelle leur réserve.

Ils menacent d'entamer des actions de la rue pour exiger leur réhabilitation à l'Assemblée nationale. Ils ont annoncé cette décision dans une déclaration ce mercredi 19 Décembre 2019.

"les 31 députés nationaux ,victimes des arrêts de superposition rendus par la chambre speciale correctionnelle en début de ce mois ,vont recourir à des manifestations de grandes envergure afin, d'exiger auprès de la présidente de l'assemblée nationale, leur droit de siéger comme tous les autres elus" ont-ils indiqué.

Pour ces élus qui avaient déjà dégusté les délices de siéger à l'hémicycle, la pilule leur prescrite par la cour constitutionnelle est plus qu'amer:

" …alors que nous étions déjà proclamés élus en premier et dernier ressort par la Haute cour aujourd'hui de ses arrêts irrévocable, exécutoire et obligatoires sur pied de l'article 168 de la loi fondamentale aux mois de Juin et Juillet 2019, nous avons été invalidés " ont-ils poursuivi.

À noter qu'à l'ouverture de la session extraordinaire à la chambre basse, ces députés invalidés avaient rencontré Jeannine Mabunda pour lui relater leur inquiétude. Près d'un mois passé, les 31 décident de recourir à d'autres mécanismes que l'opinion pourra découvrir dans les prochains jours.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate