img

Top News

Trending

Économie

Photo d'illustration

C'est la gouverneure de la Banque Centrale du Congo (BCC), Malangu Kabedi Mbuyi qui l'a révélé aux membres du gouvernement. C'était au cours du conseil des ministres du vendredi 24 juin où elle a été invité à prendre parole.

Il ressort de son rapport sur la situation du marché des changes, des biens et services présenté à cette cinquante-neuvième réunion du conseil des ministres présidée par le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en visioconférence, que l'inflation dans a connu une légère baisse à la troisième semaine de mois de juin courant.

"En rythme hebdomadaire, le taux d'inflation, à la troisième semaine de mois de juin courant, s'est établi à 0,22%, soit en baisse de 0,02 point par rapport à la semaine précédente, portant le cumul annuel à 5,32%", peut-on lire dans le compte rendu dudit conseil des ministres.

Et d'ajouter :

"Le marché des changes est resté stable, avec des faibles variations du taux de change justifiés par une appréciation de 0,01% sur le marché officiel et de 0,03% au parallèle ".

Par ailleurs, ce compte rendu renseigne que la gouverneure de la Banque Centrale du Congo a rassuré le conseil de la poursuite de la coordination des actions au niveau de la politique budgétaire et de la politique monétaire ainsi que du maintien du pacte de stabilité.

Signalons que l'inflation est considérée en général comme une augmentation du niveau général des prix. Elle apparaît aussi chaque fois qu'il y aura une augmentation régulière du niveau de prix d'un certain nombre des biens ayant une grande pondération dans le panier de la ménagère.

Dans le calcul de l'inflation, on fait recours au taux d'inflation pour désigner le pourcentage du niveau général de prix d'une période à une autre. L'origine de l'inflation est soit la demande globale, soit le coût de production ou soit la masse monétaire en circulation.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate