img

Actualités

Politique

L'ancien président de la République, Joseph Kabila Kabange, a réuni le lundi 24 février 2020 dans sa ferme privée de Kingakati à Kinshasa, les membres de  l'espace Katangais pour la cérémonie d'échanges des vœux.

Les personnalités de cette  ASBL dirigée par Albert Yuma Mulimbi ont abordé avec le patron du Front Commun pour le Congo la question de l'avenir du "Katanga", cette province  Katanga qui a été démembrée en quatre provinces depuis 2015.

Parler Katanga, un retropédalage...

Le communiqué final des entretiens de Kingakati qui se sont déroulés loin des caméras dans ambiance familiale a évoqué l'avenir et des relations entre Katangais et les autres communautés.

Selon les indiscrétions, au-delà des échanges des vœux, les personnalités présentes ont abordé la question de la réunification du Katanga. En clair, il faut ramener  le Katanga en une seule province pour le renforcement de ce peuple qui suite à sa division, garde sous la gorge le chagrin de la perte de la présidence de la République au profit d'une autre province a expliqué un notable Katangais.

Il s'agit là d'un véritable rétropédalage pour les personnalités qui ont précipité le découpage dans le processus de la décentralisation au point de sacrifier certaines parties devenues des véritables canards boiteux à l'image des  province du Haut-Lomami, Tanganyika et du Haut-Katanga qui ont de la peine à sortir la tête de l'eau. D'aucuns le disent, l'empressement du découpage n'avait d'autres justifications que d'affaiblir les autorités provinciales de l'époque dont la rébellion était déjà prévisible.

Celui qui tient le Katanga dirige la République démocratique du Congo. Réunir le Katanga n'est pas impossible car jouissant de la bénédiction de la constitution de la République, la loi organique n°98/012 du 32 juillet portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces. Une pétition qui réunit 100 000 signatures, couplée d'une volonté politique qui couronne des conciliabules entre notables  suffirait pour revenir à la case de départ.

Pour sa part, le sénateur à vie et autorité morale du FCC qui détient la majorité parlementaire Joseph Kabila Kabange a exhorté la communauté katangaise à travailler de concert avec les autres communautés pour le développement harmonieux du pays.

Parmi les personnalités de la communauté katangaise qui ont pris part à cette rencontre à Kingakati, figurent notamment le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et le président du Conseil d'Administration de la Gécamines, Albert Yuma mais aucune figure de l'opposition.

La Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate