img

Actualités

Société

Le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1533 (2004) concernant la République démocratique du Congo a ajouté Musa Seka Baluku à la Liste de personnes et entités visées par les mesures des sanctions des Nations Unies, annonce un communiqué.
Pour l’ONU, Seka Balaku “était le second du fondateur de l’ADF, Jamil Mukulu (CDi.015), jusqu’à ce qu’il remplace ce dernier à la suite l’opération militaire Sukola I menée par les Forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC), en 2014 “

L’armée congolaise traque depuis plusieurs mois Musa Seka Baluku, actuel chef des ADF, les Forces démocratiques alliées, et certains de ses collaborateurs,responsables des attaques meurtières dans la régions de Beni. Deux mois après le lancement des offensives des FARDC contre les ADF, l’armée a conquis quelques bastions importants de ce groupe armé et neutralisé certains de ses commandants.

Il faut noter que les opérations de grandes envergures contre l'Adf sont en cours dans la région de Beni pour traquer ces rebelles qui ont fait plus de 2000 depuis 2014.

Election-net.com/ politico.cd

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate