img

Actualités

Économie

Société

La Justice Congolaise a lancé plusieurs actions judiciaires contre des opérateurs économiques et politiques de la République Démocratique du Congo notamment dans le dossier lié au détournement présumé des fonds alloués aux travaux de 1000 premiers jours du chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Sur les radars des magistrats, figure le nom de Patience Sayiba, Directeur Général de l'Office de Gestion du Fret Multimodal, OGEFREM.

A en croire Victor Mumba Mukomo, procureur général près la cour de cassation, après plusieurs invitations non honorées par le mandataire public, l'Officier de la Police Judiciaire en charge du dossier a été obligé de lancer un mandat d'amener afin d'obtenir, sans succès, la déposition de l'accusé pour l'avancement du dossier.

La même source renseigne également que cette décision de l'OPJ a irrité le Vice premier ministre en charge de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende qui a, pour ce faire, décrié la violation de la procédure par le parquet Général près la cour de cassation qui se serait arrogé les prérogatives du ministère public.

Ci-dessous, l'intégralité de la correspondance

Il faut rappeler que c'est le deuxième recadrage subit par le Vice premier ministre en charge de la Justice en quelques jours seulement au sujet de ses tentatives "d'ingérence " dans le fonctionnement de la justice dénoncée il y a peu par le président du conseil Supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu au sujet de la visite annoncée des prisons par ce membre du Gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Jose-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate