RDC : la réaction du Conseil de sécurité de l'ONU après des attaques perpétrées par les M23 et ADF

Illustration


Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont condamné dans les termes les plus fermes la récente série d'attaques perpétrées par le Mouvement du 23 mars (M23) ayant fait des victimes civiles et blessé un Casque bleu de la MONUSCO.

Dans cette déclaration publiée le jeudi 20 juin, ils condamnent également la récente série d'attaques menées par les Forces démocratiques alliées, (ADF) ainsi que l'attaque contre le camp de personnes déplacées internes de Mugunga le 3 mai dernier.

Des attaques qui ont fait de nombreuses victimes civiles dans la province du Nord-Kivu.

Les membres du Conseil de sécurité expriment leur profonde préoccupation face à l'impact de ces attaques qui, selon eux, aggravent la sécurité et la stabilité précaires en RDC, et dans la région, et détériorent davantage la situation humanitaire actuelle, en particulier pour les civils vivant dans les sites de déplacement.

Intensification des attaques

Ils se disent également profondément préoccupés par l'intensification des attaques qualifiées de systémiques des ADF et par l'offensive actuelle du M23 vers Kanyabayonga, qui a déplacé 350 000 personnes la semaine dernière et qui a entraîné la suspension des opérations de distribution de nourriture et des services hospitaliers.

A ce sujet, les membres du Conseil de sécurité appellent tous les donateurs à accroître leur soutien en réaction au Plan de réponse humanitaire 2024. Ils réitèrent leur soutien à la MONUSCO et à ses pays contributeurs de troupes dans le maintien constant de sa position robuste pour protéger les civils et garantir la liberté de mouvement de l'aide humanitaire aux personnes déplacées.

Respecter le droit international

Le Conseil de sécurité exhorte toutes les parties à respecter le droit international, à autoriser et faciliter un accès humanitaire complet, sûr, rapide et sans entrave à tous les civils dans le besoin, en particulier les femmes et les enfants.

Les membres du Conseil de sécurité appellent toutes les parties à intensifier le dialogue diplomatique en vue d'une désescalade et d'une solution durable, pacifique et viable au conflit prolongé dans la région.

Les membres du Conseil de sécurité condamnent également toutes les attaques contre la MONUSCO ainsi que les menaces et pressions qu’ils jugent inacceptables exercées par le M23 contre la Mission onusienne en RDC.

Ils condamnent l’utilisation d’armes lourdes à proximité des bases des forces de maintien de la paix de l’ONU, qui mettent en danger les civils et les soldats de la paix. Ils demandent au Secrétaire général, aux Etats membres et au Gouvernement congolais de prendre toutes les mesures appropriées pour assurer la sûreté et la sécurité du personnel de la MONUSCO, conformément à la résolution 2518 et aux directives des Nations Unies.


Avec Radio Okapi

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Travaux d'asphaltage Kisangani-Beni : où en sommes-nous ?
  • Ouganda : six ans de prison pour avoir insulté le président Museveni et sa famille sur TikTok
  • RDC : un pas vers la collaboration internationale entre Kisangani et Dallas


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments