RDC : La canne de Moïse, une canne maudite !

Moïse Katumbi / droits tiers


Encore une fois, la province du Kongo-centrale a produit le spectacle de la Zambie qui, à la porte d'entrée, le mystère Katumbi s'est éteint aux portes d'entrées , assistant impuissament aux trafics frontaliers entre Kasumbalesa et la ville de Kitwe en Zambie, le pays de Lumumba a bloqué [ l'entrée du mal-aimé de la République ] lorsqu'il s'agit des échéances électorales et surtout quand il est en tête d'affiche avec l'intention de briguer la magistrature suprême.

LE MYSTÈRE KATUMBI,UNE ÉPREUVE D'ÉCHEC OU DE RÉSISTANCE ?

Le 03 août 2018 vers 16h 53' ( heure de Kinshasa ), alors que la République Démocratique du Congo était sous la fièvre de la tenue des élections à la fin de cette même année, après des multiples tractations et refus de l'atterrissage de son vol dans la ville cuprifère, le chairman du TP Mazembe choisit la Zambie afin de forcer la voie terrestre par Kasumbalesa et voir enfin la province qu'il a perforé pendant plus de dix ans de règne, lui qui a été forcé à l'exil ( ndlr ) depuis fin 2015. 

Il verra de loin, mais il n'entrera pas !

Bloqué d'entrer, Moïse Katumbi rebroussera chemin pour attendre une nouvelle chance telle une loterie. 

'' Le régime interdit mon atterrissage & barricade la frontière...Mon crime ? Vouloir entrer dans mon pays & déposer ma candidature. En tentant de me bloquer, on veut retirer aux Congolais leur droit à de vraies élections. Je me battrai ! Merci à l’immense foule ici à Kasumbalesa !'' écrit-il le même jour sur son compte twitter. 

Après les scrutins tenus en même année, Félix Tshisekedi est élu nouveau président de la République dans un duel ourdi avec Martin Fayulu, son ancien compagnon désormais son opposant et éternel président " élu ". 

Voilà donc une baraka pour l'ancien gouverneur du Katanga accusé par l'ancien régime d'une nationalité douteuse, qui se verra être octroyé un nouveau passeport congolais par le nouveau régime. 

De l'amour hypocrite entre les deux et la rupture, après avoir coalisé avec Félix Tshisekedi tout en occupant les fonctions dans le nouveau gouvernement après la fin de la coalition FCC - CACH, Moïse Katumbi reprend sa canne et devient à nouveau opposant. 

Le mystère de la canne débute ses effets en date du 11 mai 2023, encore une année électorale pour une marche prévue le 13 mai puis reprogrammée le 20 mai dans la capitale sous un contexte particulier avec de nouvelles figures faisant bloc contre son ancien allié actuellement au pouvoir. 

De rond-point Ngaba à Kianza dans la commune de Ngaba ce 20 mai, le leader d'Ensemble pour la République n'arrivera pas au point de départ de cette marche prévue sur rond point super-lemba mais verra tout de même le lieu de rassemblement de loin après l'interaction avec les forces de l'ordre, et une journée sombre car la marche n'aura plus lieu et plusieurs dégâts seront dans l'actif de cette journée. 

Résistant et confiant, l'infatigable Moïse prend sa canne pour une autre ville, une autre province afin de prêcher ''le bon évangile'' sur sa vision s'il est élu président de la République. 

C'est la province du Kongo-centrale qui a été choisi. 

Une équipe d'avance occupe les villes prévues dans l'agenda de Moïse pour une prédication populaire. 

Mardi 23 mai, c'est le cortège du chairman qui prend donc la route pour un nouveau pèlerinage, vers l'espace du prophète Simon Kibangu.

Lire Aussi:
  • Foot : ce joueur du TP Mazembe prêté en Tanzanie
  • États-Unis : les démocrates divisés entre soutien à Kamala Harris et appel à une autre candidature
  • Mwene-Ditu : un présumé voleur succombe après avoir reçu des coups
  • Cette fois-ci, pas de miracle; la canne n'a pas produit ses effets escomptés, Moïse se voit de nouveau bloqué à la frontière entre la ville de Kinshasa et Kongo-centrale, "la province ne saura garantir votre sécurité et ... " peut on comprendre dans une correspondance des autorités du Kongo-central. 

    Moïse est de nouveau bloqué ce mardi 23 mai et verra à 10 mètre la province mais n'y entrera pas ! Son équipe oui, mais Moïse non !

    Rappelons que 2023 en République Démocratique du Congo est une année électorale, dans sept mois se tiendront les élections législatives et présidentielles.

    La canne annonce les couleurs de l'an 2018 mais, attendons voir !

    Powered by Froala Editor



    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments