loader
img

Actualités

L'organisation de défense des journalistes, Journaliste en danger (JED) exprime son soulagement à la suite de la libération, samedi 30 mars 2019 de Steve Mwanyo Iwewe, journaliste à Radio-Télévision Sarah (RTS), chaîne émettant à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Équateur, Après avoir passé plus d’un mois de détention à la prison centrale de Mbandaka, le journaliste a recouvert sa liberté  au second degré, par le Tribunal de grande instance de Mbandaka à 6 mois de prison avec sursis pour « outrage » au Gouverneur de province Bobo Boloko.

 

le journaliste incriminé a clamé son innocence : « Je n’ai jamais tenu des propos outrageants contre le Gouverneur Bobo Boloko. Il s’agissait d’un procès politique. Mon seul et unique pêché est que je travaille à un média appartenant à un adversaire politique de l’actuel Gouverneur de province.  Je suis maintenant libre, mais je suis dans l’incapacité à reprendre mon travail sans pouvoir me faire examiner. Lors de mon arrestation, j’ai été copieusement tabassé par les gardes du corps du Gouverneur de province. J’ai des douleurs au niveau de la tête et thorax. Je dois en principe être admis dans un centre hospitalier de la place ».Témoigne douloureusement  le confère à journaliste en danger qui dit predre de cette libération du journaliste Steve Mwanyo Iwewe mais s’insurge contre la sentence prononcée par le Tribunal de grande instance de Mbandaka.

Pour JED, le tribunal devrait acquitter le  journaliste qui n’a commis aucune infraction en refusant d’obéir à un ordre manifestement illégal du Gouverneur de province lui demandant de ne pas réaliser son reportage.     

 

 

 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate