img

Actualités

Politique

Le Président intérimaire de l'UDPS, Union pour la Démocratie et le Progres Social, Jean-Marc Kabund A Kabund fraîchement défenestré du perchoir de l'Assemblée Nationale Congolaise s'en va sans regret.

A en croire sa courte adresse largement partagée sur les réseaux sociaux quelque heures après sa déchéance de la première Vice-présidence de la chambre basse du parlement de la République Démocratique du Congo, ce proche du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dit n'est pas être surpris de l'action combinée FCC-LAMUKA contre sa personne.

"C'est sans surprise pour moi. Ce passage en force du FCC est la preuve que le complot était ourdi et va au-delà de ma destitution", lâche l'élu de Mont-Amba à Kinshasa.

https://twitter.com/kabund_jmkkrock/status/1265044194432868355?s=19

Considéré comme le pilier de l'aile dure du parti présidentiel, Kabund A Kabund lâche prise sur ce terrain mais semble préparer ses bottines sur celui de la défense de l'idéologie de son parti.

"En vrai Tshisekediste, je quitte ce poste la tête haute et sans compromission" rassure le désormais ancien numéro deux de la deuxième institution du pays.

Dans le même message, Jean-Marc Kabund A Kabund renouvelle sa loyauté au président Félix Tshisekedi et son appartenance à l'UDPS.

"Fier d'avoir défendu notre idéal de combat, notre pouvoir et le Président de la République", conclut-il.

La chute de Kabund A Kabund devrai-elle provoquer la recomposition des alliances politiques actuelles en RDC, beaucoup y pensent véritablement car, son départ ne pouvait être possible sans le soutien du Front Commun pour le Congo de l'ancien chef de l'État, Joseph Kabila Kabange en coalition gouvernementale avec le Cap pour le Changement du Président de la République.

Dans la soirée de ce lundi, 25 mai, le Secrétaire Général de l'UDPS, Augustin Kabuya avait annoncé une réunion d'évaluation de l'accord FCC-CACH pour tirer les conséquences de la décision des élus de la plateforme des kabilistes.

Si du côté de la formation politique du chef de l'État on semble vouloir tourner la page de la coalition, au FCC l'on joue à l'apaisement.

Dans un message posté sur son compte Twitter, le conseiller du premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Patrick Kanga affirme que l'action menée contre Jean-Marc Kabund l'a été spécifiquement contre lui et quant au chef de l'État Félix Tshisekedi, il bénéficierait du total soutien du FCC. Autant de messages d'apaisement ont été notés du côté de l'allié du CACH.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate